La Nouvelle-Zélande : exportateur majeur de viande halal

0
4717

La Nouvelle-Zélande s’impose comme un des principaux exportateurs mondiaux de viande halal, dont la certification concerne quasiment toutes les usines. Une stratégie payante pour conquérir de nouveaux marchés en Asie et au Moyen-Orient.

L’importance centrale de l’agriculture dans l’économie néo-zélandaise est connue. Ce qui l’est moins, c’est que cet archipel est devenu un leader mondial de l’exportation de viande halal à destination des pays musulmans, à commencer par le plus grand (en termes de fidèles) et le plus proche d’entre eux, l’Indonésie. Et la demande de viande halal est si forte que le pays peine à la satisfaire, recherchant désormais des partenaires internationaux pour développer ce créneau porteur.

La filière bovine et ovine entièrement halal

En effet, la plupart des usines de transformation de la viande en Nouvelle-Zélande ont obtenu une certification halal. Il en va ainsi de Silver Fern Farms, une coopérative d’exportation regroupant quelque 16000 producteurs de viande bovine, ovine et de gibier, et dont 14 des 16 établissements ont été à ce jour certifiés. Anzco Foods, filiale d’un producteur de viande japonais, a acquis le précieux sésame pour l’ensemble de ses sept établissements de transformation en Nouvelle-Zélande.

Depuis que son principal client, le Royaume-Uni, est entré dans la Communauté européenne, la Nouvelle-Zélande a entrepris de cibler les marchés du sud-est asiatique et du Moyen-Orient et encouragé à cette fin le développement des certifications halal. Une stratégie d’autant plus pertinente que 90% de la production agricole de ce pays de moins de 5 millions d’habitants est destinée à l’exportation. Aujourd’hui, toute la production de viande bovine et ovine, et 90% de la volaille y est certifiée halal, selon un consultant spécialisé du cabinet PwC.