La prière musulmane réduit les douleurs du dos et augmente l’élasticité des articulations

0
8753

Selon une nouvelle étude publiée dans le International Journal of Industrial and Systems Engineering et intitulée « An ergonomic study of body motions during Muslim prayer using digital human modelling », la salat (prière) peut réduire les douleurs lombaires ainsi que les douleurs du genou ; particulièrement si elle est effectuée correctement et régulièrement.

La salat fait partie des cinq piliers de l’islam. Obligatoire pour tout musulman pubère et sain d’esprit, elle est observée cinq fois par jour et consiste en une série de mouvements codifiés – dont la station debout, l’inclinaison du dos et la prosternation.

C’est précisément la répétition de ces mouvements qui confère à la prière ses vertus thérapeutiques. Selon Mohammad Khasawneh, co-auteur de l’étude, cité par The Independent, ces mouvements « sont semblables à ceux du yoga ou à des exercices de physiothérapie pour traiter les douleurs lombaires ».

Selon l’étude, le sujud (prosternation) a d’autres vertus : cette position, répétée plusieurs fois dans chaque prière, augmente l’élasticité des articulations. Et Mohammad Khasawneh de préciser qu’« il est recommandé de passer du temps » en sujud ; ce qui fait écho aux recommandations religieuses qui appellent à prolonger ce moment de la prière pour y multiplier les invocations.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont recouru à la modélisation numérique d’êtres humains et à un panel de femmes et d’hommes indiens, asiatiques et américains.