Qu’est-ce que le imsaak ?

0
4134

Le imsaak

Dans la langue arabe le mot imsaak signifie s’abstenir

Dans la science de la jurisprudence dans le chapitre du jeûne il correspond au moment où le jeûneur s’abstient de commettre tout annulatif du jeune.

Les savants sont tous unanimes sur le fait que toute personne qui mange volontairement après l’entrée de l’heure du fajr, son jeûne est invalide et ont déduit que l’heure obligatoire du imsaak est le fajr, celui dépassant cette limite volontairement durant le mois du ramadan aura commis un péché.

Cepandant les savants ont divergés sur l’heure préférable du imsaak.

Les savants maliki ont opté pour l’avis que l’imsaak préférable était de s’abstenir de faire tout annulatif du jeûne une durée équivalente à 20 minutes avant l’entrée du fajr.

Ils se sont appuyés sur les preuves suivantes :

Zayd Ibn Thâbit (Radhîya-Allâhou-‘Anhou) a dit : Nous prîmes le suhûr avec le
Prophète (Sallâ-Allâhou-‘Alayhi-Wa-Sallâma); puis nous nous levâmes pour aller à la
prière. – « Combien de temps s’est-il écoulé entre le suhûr et l’appel à la prière
(de fajr)? », demanda-t-on. – « Le temps de réciter cinquante versets ». [Rapporté par Al Bukhari et Mouslim]

De plus l’imam malik rapporte que les compagnons et tabiines à Médine pratiquaient tous cette sounnah de s’abstenir de manger d’une période de lecture de 50 versets avant le fajr

Dans un athar présent dans le receuil de ibn abi chayba, il est rapporté que les 50 versets étaient des versets de sourates du millieu du coran, ce qui à amené les savants maliki à estimé cette période à environ 15 à 20 minutes avant le fajr.

Important : l’imsaak avant le fajr n’est pas considéré comme une obligation, celui qui mange après cet imsaak mais avant ladhan du fajr n’aura fait aucun pêché et son jeûne sera valide, mais il aura délaissé la sounnah du prophète et la pratique des compagnons.