Carrefour retire la viande de chien de ses magasins en Chine

0
5745

A la suite d’une inspection d’une association de défense animale, Carrefour a décidé de retirer de la viande de chiens dans les rayons de deux de ses supermarchés en Chine.

 A la suite de protestations d’associations de défense des animaux, le géant de la distribution Carrefour a décidé de retirer des lots de viande de chien qu’il vendait dans deux de ses hypermarchés chinois.

Le distributeur français, qui possède plus de 200 points de vente en Chine, avait promis dès 2012 de ne plus vendre de viande de chien, selon l’association Animals Asia. Mais une inspection menée en mai par l’organisation a révélé la présence de viande canine placée bien en évidence dans deux magasins Carrefour à Xuzhou dans la province du Jiangsu (est).

Parmi les lots en vente, Animals Asia affirme avoir trouvé de la «viande de chien au jus de tortue» vendue 18 euros et des petits paquets de viande canine séchée vendus à 3,50 euros.

Le siège parisien de Carrefour a assuré avoir retiré la veille les produits controversés. «C’est un cas très isolé. Il s’agit de productions locales vendues uniquement dans deux magasins à Xuzhou», a expliqué le groupe.

En Chine, la dégustation de viande de chien ou de chat reste très minoritaire. Les jeunes et les classes moyennes estiment que cette consommation est ringarde. Toutefois, jusqu’à 10 millions de chiens sont tués chaque année dans le pays.

«La dernière chose à faire de la part d’une chaîne internationale de supermarchés modernes est de normaliser la consommation de chats et de chiens et de financer un secteur en proie à la cruauté et à l’illégalité», ajoute Animals Asia.