Un leader israélien d’extrême-droite veut proscrire Noël et exclure les « vampires » chrétiens

0
16483

Les militants israéliens antiracistes ont demandé une enquête après qu’un leader juif d’extrême-droite a exhorté à interdire les célébrations de Noël dans le pays et a qualifié les chrétiens de « vampires ».

Benzi Gopstein, qui dirige l’organisation d’extrême-droite Lehava et a déjà été arrêté un certain nombre de fois, a fait ces commentaires dans un article publié sur le site juif ultra-orthodoxe Kooker.

« Noël n’a pas sa place en Terre sainte », écrit Gopstein, qui vit dans une colonie juive à Hébron, en Cisjordanie occupée.

Il a parlé de la « chute de la ligne de défense du peuple juif depuis des centaines d’années contre nos ennemis, l’Église catholique. »

« La mission de ces vampires et sangsues demeure. Si les juifs ne peuvent pas être tués, ils peuvent être convertis », écrit-il.

« Nous devons éliminer les vampires avant qu’ils boivent notre sang une fois de plus. »

La Coalition Against Racism in Israel et d’autres organisations ont appelé les autorités à enquêter sur Gopstein.

En août, la police israélienne a interrogé Gopstein après que ce dernier a cautionné le fait d’incendier les églises dans un contexte agité en raison des derniers crimes de haine, notamment la bombe incendiaire lancée contre une maison palestinienne qui a tué un bébé et ses parents.

Le 18 juin, un incendie criminel est survenu dans un sanctuaire sur les rives de la mer de Galilée dans le nord d’Israël, où Jésus aurait réalisé le miracle de la multiplication des pains.

Les procureurs israéliens ont inculpé trois Israéliens dans cette affaire.

Lehava prétend se battre pour l’identité juive, en particulier en s’opposant aux mariages entre juifs et gentils.

 

Traduction de l’anglais (original) par VECTranslation.