« Trop d’Arabes », « très peu de juifs » à Toulouse, selon un conseiller municipal

0
9235

Un conseiller municipal délégué de la ville de Toulouse a déclaré mercredi sur les ondes de la radio israélienne, Aviv Zonabend, « La situation à Toulouse est un peu difficile, mais pas qu’à Toulouse, dans le reste de la France », a déploré Zonabend, qui avait soutenu François Fillon aux élections présidentielles de 2017.

A la question posée par le journaliste israélien Razi Barkai, de savoir combien il y a d’arabes vivant dans la ville rose (qui est jumelée à la ville blanche israélienne depuis 1962), le conseiller en charge des relations avec les villes jumelées et président de la commission Eau et Assainissement Tlse_Metropole, répond : « beaucoup. Trop [d’Arabes dans la ville] », avant de préciser qu’ils représentent « 11 à 12 % des habitants » sur une population toulousaine municipale de plus de 470 000 habitants, selon l’INSEE au 1er janvier 2017.

Zonabend poursuit en indiquant qu’il y a « très peu » de Juifs [à Toulouse], ajoutant qu’environ 600 familles ont quitté Toulouse et ont immigré en Israël au cours des cinq dernières années.

La présence des juifs à Toulouse remonte au Moyen Age. Ils seraient aujourd’hui entre 15 à 20 000 âmes, selon l’ACIT (Association cultuelle israélienne de Toulouse).