L’incroyable sable qu’on ne peut pas mouiller

0
4531

Sous l’eau, il se comporte comme un fluide et forme des structures pâteuses. Mais ramené à la surface, il prend instantanément la forme d’une poudre sèche.

 

“MAGIQUE”. Le comportement de cette matière est si étrange que des boutiques le commercialisent en tant que jouet scientifique sous le nom de “sable magique”. En effet, cette poudre sableuse colorée se transforme instantanément en une sorte de pâte aux reflets métallisés si on la plonge dans l’eau. Mais sitôt ramenée à la surface, cette matière redevient aussitôt granuleuse, car parfaitement sèche, comme le montre cette vidéo saisissante :

Démonstration des propriétés du “sable magique”.

Délicatement déposé dans le récipient plein d’eau, ce sable qui flotte à la surface constitue une pellicule imperméable. Comme le montre la vidéo, il est alors possible de plonger le doigt dans le verre d’eau et de le ressortir sec, pour peu que la quantité de “sable magique” soit suffisante et que l’on ne descende trop profondément dans le récipient.

Un sable hydrophobe

Ces étranges propriétés, ce sable les doit à un traitement particulier à l’issue duquel, chacun de ses grains est enrobé d’un revêtement imperméable. Pour ce faire, le sable est soigneusement séché puis soumis à des vapeurs de composés chimiques, et notamment de triméthylsilanol. En présence d’eau, ce revêtement très hydrophobe (qui repousse l’eau) a pour effet de faire adhérer très fortement les grains de sable entre eux.

On observe alors la formation de ces structures pâteuses qui, à l’intérieur, ne contiennent pratiquement pas d’eau. Ces dernière doivent leur aspect “métallisé” aux bulles d’air qu’elles retiennent à leur surface.

USAGES. À l’origine, ce sable a été pensé pour “éponger” les fuites de produits pétroliers à la surface de l’eau. En effet, s’ils ne se mélange pas à l’eau, ce sable a en revanche une bonne affinité pour les hydrocarbures qu’il peut agglomérer en boulettes suffisamment lourdes pour couler au fond des océans.

Toutefois, son coût de fabrication trop élevé le rend mal adapté à cet usage. Outre son utilisation ludique, ce sable est un matériau de choix pour ériger des digues temporaires (en cas d’inondation par exemple), pour imperméabiliser le fond de bassins de rétention d’eau et éviter les infiltrations. Il constitue aussi un bon isolant thermique insensible au gel (du fait de l’absence d’eau dans sa structure) d’où son emploi occasionnel pour protéger les racines de certaines plantes.