L’incendie de Notre-Dame pourrait être un châtiment divin, déclare un éminent rabbin colon

La grande église chrétienne de Paris est en feu. Dois-je le regretter?

Rav Aviner : Ce n’est pas notre travail pour le moment. Il n’y a pas de mitzvah de se réjouir des incendies des églises chrétiennes à l’étranger. Dans notre terre sainte, le sujet est plus compliqué. En effet, le Satmar Rebbe a écrit une de ses raisons pour ne pas immigrer en Israël, car ici c’est une mitsva de brûler des églises, et comme ils ne le font pas, ils violent également l’interdiction. Mais le Gaon Rabbi Moshe Mintz a rejeté ses paroles, selon un midrash, qui dit de ne pas brûler, mais que la plus grande faute est de reconstruire des restes d’églises, mais cette église à Paris se reconstruite.

Les chrétiens n’acceptent pas la définition de l’idolâtrie concernant la cathédrale

En effet, le christianisme est une déesse déguisée dans la croyance en l’unité. Mais travailler le père et son fils ensemble est une idolâtrie. Les musulmans considèrent également le christianisme comme une idolâtrie.

Je comprends que l’on ne devrait pas exprimer son chagrin face à l’incendie de cette église, mais que cela pourrait être perçu comme inapproprié par les non-juifs ?

Éventuellement. Mais ce n’est pas une raison pour en faire de trop. Moshe est vrai et sa Torah est vraie. Les rabbins doivent être vrais et chaque Juif qui craint Dieu doit être un homme vrai.

Peut-être que ce feu est une punition du ciel ?

Peut-être mais nous ne connaissons pas les secrets du Saint, béni soit-Il. Pour cela, nous avons besoin de prophètes.

Mais le christianisme ne mérite-t-il pas le châtiment pour tout ce qu’ils nous ont fait ?

Ils doivent être punis. Ils sont notre ennemi numéro un à travers l’histoire. Ils ont essayé de nous convertir avec conviction ou force, contre nous lors de l’Inquisition, ont incendié nos Talmuds, provoqués des déportations, des pogroms. L’antisémitisme occidental tire de la haine du christianisme comme les «assassins de Dieu» et ils ont également participé à l’Holocauste. Les Français ont remis les Juifs aux camps d’extermination. Bien sûr, les Français étaient également des Justes parmi les nations. En tout état de cause, nous ne connaissons pas les secrets du Saint, béni soit-Il, pourquoi parfois il y a des situations bonnes et parfois mauvaises.

Peut-être mais ici,  ce n’est pas une petite chose et nous ne pouvons pas connaître les secrets de Dieu, mais un si grand événement de l’incendie de l’église, visité par la plupart des touristes, environ 13 millions par an, est un site des symboles de Paris et de la France est peut-etre une punition qui doit etre révelée au monde ?

Encore une fois, nous ne connaissons pas les secrets de Dieu. Nous pouvons dire des hypothèses, mais rien de plus. Par exemple, comme nous le savons, deux villes de l’empire romain, Herculanum et Pompei, ont été ensevelies sous la lave d’une éruption volcanique: cités de Kit pour la noblesse romaine, politique et militaire, ce qui s’est produit quelques années après l’incendie de notre Temple. Mais il y avait beaucoup d’incendies dans le monde, incomparablement plus grands que ce qui est maintenant. Toute la vieille Rome était en feu, tout Londres il y a environ 350 ans, tout Chicago il y a environ 150 ans, savons-nous pourquoi? La ville allemande de Dresde, qui a été incendiée par les bombardements alliés au cours de l’Holocauste, peut être considérée comme une punition. Il y a eu beaucoup d’incendies dans le passé. Aujourd’hui, c’est rare: en France, il y a environ 50 000 églises et environ 70 incendies par an.

Malheureusement, nous avons aussi des incendies en Israel.

Oui en effet. Est-ce une punition? Deux fois au Carmel, à la base de Marom Shilo, à Sha’ar Hagai et auparavant à la Maison Zim à Tel Aviv. Malheureusement, les gens ont péri. Mais vous ne pouvez pas dire que c’est une punition. Il y a aussi du bien et du mal partout.

Alors disons, d’autre part. Il y a environ deux mois, un journaliste français a publié un livre sur la prostitution au Vatican.

Oui Frédéric Martel, journaliste, chercheur et sociologue français. Il a interrogé environ 140 prêtres seniors, décrivant le Vatican comme peut-être l’endroit le plus abominable au monde: inceste et drogue, harcèlement, escorte, pédophilie et la plupart des prêtres ayant des tendances opposées.

Alors peut-être que c’est une punition pour ces actions ?

Encore une fois on, peut chercher des punitions. Mais ceci est un commentaire très important. Ce phénomène abominable est un feu bien plus grand que la combustion d’arbres et de pierres. Malheureusement, même en notre terre sainte, il existe une nette tendance à brûler la famille: non plus père et mère, mais deux pères, deux mères, adultère et plus. C’est un feu terrible dont il faut regretter et lutter avec toute la force pour l’éteindre, et non pour brûler les arbres et les pierres d’une maison païenne. Brûler la famille, c’est bruler l’âme. Nous devons ajouter la sainteté et la pureté.

Donc, vous ne pouvez pas dire que c’est une punition ?

Toujours possible. L’incendie du premier grand Talmud a eu lieu à Paris, place du dixième jour de Tammouz, le dixième jour de la place de la Cathédrale Notre-Dame, et la date de l’incendie de la deuxième année, vendredi, à la veille du Shabbat Chukat. C’est le résultat du procès de Paris, dans lequel les érudits juifs de France de la même génération, conduits par les rabbins Yechiel de Paris et Moshe Makuzzi, ont été contraints de faire face à des sages chrétiens, ce qui a entraîné l’incendie du Talmud. Les livres talmudiques ont été apportés place Notre-Dame en vingt (il y a des sources qui rappellent vingt-quatre) voitures et y ont été brûlés, c’est-à-dire mille deux cents livres de Talmud.

Le maharam de Rothenburg, disciple du rabbin Yechiel de Paris, a écrit à propos de l’incident qu’Eli a brûlé au feu pour votre père, en particulier dans les paroles de lamentation: “Vous brûlerez toujours une religion de feu et de tromperie, et serez donc heureux de vous payer en récompense.”

Dans le Magen Avraham, dans Hilchot Ta’anit, dans Shoulchan Aruch Orach Chaim, à la fin du chapitre 612, les paroles de Tanya sont données à Yehiel ben Yekutiel ben Binyamin, le médecin: “Le sixième jour de Parashat Chukat, des individus ont été torturés ce jour-là, Dans les nouveaux jours, parce que de la question d’un rêve, ils ont appris que le jour de l’affaire a provoqué le décret de la Torah. Telle est la règle de la Torah d’après les paroles du décret d’Orita.

“Nous avons écrit cela en mémoire de ce qui s’est passé de nos jours pendant la plupart de nos saisons qui nous ont causés, et la Torah de D. a été brûlée l’année suivante, cinq mille quatre ans, pour la création du monde. Vendredi, Parashat Vazot Chukat HaTorah, Et quatre chariots remplis de livres de Talmud, Halachot et Haggadot ont été incendiés en France et, à compter de ce jour, les individus ont décidé qu’ils devaient le tourmenter chaque année, le vendredi de cette semaine, de la constitution de la Torah. “

Ensuite, il y a Din et il y a un juge, “et donc je suis heureux que votre récompense vous paye, Tzuri avec flammes et feu, pour cela vous serez bénis, car à votre fin le feu brûlera sur vos franges” (“Shalvi brûle le feu”).

SOURCEsrugim
PARTAGER